Appelez-nous maintenant

DEMANDEZ VOTRE DEVIS GRATUIT → Florent DUFFROS : 06 11 29 37 78 | Simon SAVIN : 06 82 69 76 15

DEMANDEZ VOTRE DEVIS GRATUIT

Florent DUFFROS : 06 11 29 37 78 | Simon SAVIN : 06 82 69 76 15

ATTESTATION RT2012 À MONTPELLIER

La RT2012 est la réglementation thermique actuellement en vigueur jusqu’au 01/01/2021 en France. Elle régule, entre autre, le fait que toute construction neuve respecte un cahier des charges énergétique. Vous avez besoin d’obtenir cette attestation RT2012 à Montpellier ? Action Diagnostic vous la délivre !

ATTESTATION BBIO

Quelles sont les obligations de la RT 2012 ?

Pour être conforme à la RT 2012, un bâtiment neuf ou une extension de bâtiment nécessitant un permis de construire doit respecter 3 exigences globales :

> Exigence d’efficacité énergétique minimale du bâti : BBiomax

> Exigence de consommation maximale Cepmax

> Exigence de confort d’été Ticmax

 > Le Bbio ≤ Bbiomax 

Besoins bioclimatiques

Les caractéristiques architecturales et thermiques du bâtiment sont représentées par les besoins bioclimatiques appelés Bbio. Un bâtiment bien orienté et bien isolé aura des besoins bioclimatiques faibles. Les critères qui entrent dans ce calcul sont l’orientation, la compacité, l’isolation et les parois vitrées et la perméabilité à l’air. Les besoins bioclimatiques sont représentés par un nombre de points prenant en compte les besoins en chauffage, refroidissement et éclairage artificiel. Ces besoins calculés en points doivent respecter une valeur maximale. Le Bbiomax

Le schéma ci-dessous illustre les principes importants répondant à l’exigence du BBio.

Le CEP ≤ Cepmax

La Cep (en kWh/m²) est la quantité d’énergie consommée par le bâtiment. Grâce aux caractéristiques des matériaux et systèmes de chauffage, eau chaude et ventilation, une consommation théorique est calculée dans l’étude thermique. Cette consommation ne doit pas dépasser une consommation maximale (Cep max). Les consommations prises en compte sont celles du chauffage, refroidissement, eau chaude sanitaire, ventilation, éclairage artificiel et des auxiliaires. 

Cette valeur est fixée à 50 kWhep/(m².an) en moyenne. 

Afin d’assurer l’équité de la règlementation, ce seuil est modulé en fonction de l’usage, de la localisation géographique, de l’altitude, de la surface moyenne des logements et des émissions de gaz à effet de serre des énergies utilisées. 

Ceci afin de ne pas pénaliser les logements de petite surface. (Voir carte ci-dessous).

Le TIC ≤ Tic réf

Le confort thermique en été est représenté par la température intérieure de confort. C’est la température maximale atteinte dans le logement durant les jours les plus chauds de l’année. Elle ne doit pas être supérieure à la température de référence.

Les énergies renouvelables 

La RT 2012 impose fort judicieusement de recourir aux énergies renouvelables. La maison devra coupler l’utilisation d’une énergie traditionnelle à au moins une énergie renouvelable

Une étude thermique RT2012 est un calcul précis qui doit être réalisé par un bureau d’études thermiques par une méthode de calcul réglementaire (TH-BCE)  développée par le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB).

Les calculs thermiques étant complexes et dépendants de nombreux paramètres (position du soleil, températures, orientation, etc…), ils ont été modélisés via un moteur de calcul. L’exploitation de ce moteur se fait par différents logiciels, qui ont été évalués et certifiés par le CSTB.

Toute personne qui dépose un permis de construire pour un bâtiment neuf ou pour la rénovation d’un bâtiment existant doit impérativement respecter cette règlementation thermique.

Depuis le 1er janvier 2013, tous les bâtiments neufs et les extensions de plus de 50 m² à usage d’habitation doivent avoir une consommation maximale d’énergie de 50 kWhep/m2/an  

Pour les extensions de surface comprises entre 50 et 100 m2, le calcul simplifié RT 2012 s’applique (calcul du bbio uniquement)

Étude thermique

Qu’est-ce qu’une étude thermique réglementaire RT2012 et en quoi consiste-elle ? 

TEST D’ÉTANCHÉITÉ Infiltrométrie

A quoi sert ce test ?

L’étanchéité à l’air est l’une des obligations de la RT2012 dans le cadre d’une construction ou extension d’une maison de plus de 50m² (dérogation pour les extensions de moins de 100 m²).

La bonne étanchéité à l’air de votre enveloppe est un point indispensable à la réussite de votre projet soumis à la RT2012. Une mauvaise étanchéité, générant des infiltrations d’air extérieur, va conduire à :

  • Une augmentation de votre consommation de chauffage, liée à la hausse des déperditions thermiques,

  • Un inconfort lié aux courants d’air froid,

  • L’apparition de moisissures sur vos murs (condensation sur les zones froides),

  • Une dégradation de la qualité de l’air.

L’arrêté du 26 octobre 2010 relatif aux caractéristiques thermiques et aux exigences de performance énergétique des bâtiments nouveaux et des parties nouvelles de bâtiments précise que pour les maisons individuelles ou accolées, la perméabilité à l’air de l’enveloppe sous 4 Pa, doit être inférieure ou égale à 0,60 m3/(h.m²) de parois déperditives, hors plancher bas.

Ce test d’étanchéité à l’air est réalisé par un opérateur possédant un  agrément du ministère de la Transition écologique et solidaire. Il a pour objectif de traquer et de mesurer les infiltrations parasites responsables des surcoûts de consommation énergétique. Le test permettra de valider l’étanchéité du bâti et le cas échéant d’identifier les éventuelles fuites, de mesurer les débits et surtout de corriger le problème.

Comment est réalisé ce test ?

Le test ne peut être fait que par temps calme, sans vent avec des conditions météorologiques favorables.

Pour réaliser une mesure, le ventilateur de la porte soufflante va créer artificiellement une différence de pression entre l’intérieur et l’extérieur du local testé

Au préalable, l’opérateur prend le soin d’obturer tous les orifices volontaires (ex. bouches d’extraction de ventilation) afin que le flux d’air provoqué par la différence de pression ne provienne que des fuites parasites. On mesure alors le débit de fuite pour une différence de pression imposée. Cette « méthode de pressurisation par ventilateur » est normée (NF EN ISO 9972 de Juillet 2016). Un fascicule documentaire propre à la France est également utilisé (FD P50-784).

Quelles sont les sources d’infiltration d’air ?

Les principales sources d’infiltration d’air dans un bâtiment sont les menuiseries (environ 40% des infiltrations sur un bâtiment ordinaire), les passages réservés aux équipements électriques (environ 40% des infiltrations sur un bâtiment ordinaire), les trappes (environ 10% des infiltrations sur un bâtiment ordinaire), les tuyauteries (8%) et la structure (2%).

À quel moment ?

Il est conseillé de réaliser au moins un test d’étanchéité intermédiaire dès que la maison est hors d’air (suite à la pose des fenêtres), en présence des différents corps d’état, afin de convenir ensemble d’éventuels travaux correctifs avant les travaux de second-œuvre et les finitions.

Dans tous les cas, un test d’étanchéité à l’air sera réalisé en fin de chantier pour valider la bonne exécution des travaux..

L’attestation au moment du début des travaux

Cette attestation certifie de la prise en compte de la réglementation RT 2012 dans le projet de construction. Elle garantit également la prise en compte de la conception bioclimatique du bâtiment grâce à l’indice Bbio.

Notre thermicien réalise ce bilan et le télécharge sur le site du gouvernement. 

Le Ministère de l’Ecologie, du développement Durable et de l’Energie délivre alors une attestation. Celle-ci est à joindre obligatoirement au dépôt du permis de construire.

L’attestation au moment de l’achèvement des travaux

A l’achèvement des travaux, il est obligatoire de faire réaliser une attestation d’application de la Règlementation Thermique 2012 par un contrôleur technique, un diagnostiqueur, un organisme certificateur ou un architecte 

Celle-ci certifie la performance énergétique du bâtiment. Elle est basée sur l’étude thermique, le test de perméabilité à l’air et d’un document justifiant des isolants posés sur les parois extérieures du bâtiment. 

Un Diagnostic de Performance Energétique Neuf (DPE neuf) de la maison est ensuite réalisé. Il évalue la consommation d’énergie du logement et son impact en termes d’émission de gaz à effet de serre.

DPE Neuf

✆ DEMANDEZ À ÊTRE RAPPELÉ(E)